De très faibles pulsations pour les fabricants d’imprimantes haute qualité

//De très faibles pulsations pour les fabricants d’imprimantes haute qualité

De très faibles pulsations pour les fabricants d’imprimantes haute qualité

color-ink-cartridge-in-inkjet-plotter

L’impression à jet d’encre transforme une simple boite en carton en un objet visuel séduisant qui capte l’attention et l’imagination.  Qu’y a-t-il à l’intérieur ?  Comment faire pour en obtenir un ?  Exactement les interrogations qu’une agence de publicité souhaite entendre.  L’image de marque exige l’excellence en matière d’impression et les entreprises telles que KNF relèvent le défi afin de proposer les meilleures pompes OEM adaptées aux équipements d’impression à jet d’encre qui alimentent l’industrie.  Les exigences de qualité sont plus rigoureuses encore sur le marché de la bio-impression 3D. L’innovation continue de pousser les fabricants d’équipements et les OEM, tels que KNF, à collaborer pour relever ces défis. 

Un flux d’encre fiable et sans à-coup  

Il est essentiel que le jet d’encre soit fiable et sans à-coup pour que l’impression soit à la fois d’une grande qualité et stable, tel que le requiert ce secteur industriel.  Toujours plus d’exigence notamment concernant l’allongement de la durée de fonctionnement et du raccourcissement du délai d’exécution pousse les fabricants d’équipements à innover.  Les pompes servent à transférer l’encre à travers l’imprimante : entre les réservoirs et les têtes d’impression, en passant par des tubes de différentes tailles et longueurs, des clapets, des filtres, des modules de chauffage et de dégazage.  L’existence de pulsations est susceptible de provoquer des fluctuations indésirables au niveau de la tête d’impression et de modifier le flux d’encre dans tout le système.  Les pulsations entrainent un flux irrégulier, augmentent la consommation d’énergie et accélèrent l’usure des composants du système.  Les pulsations sont un phénomène physique que nos ingénieurs tentent constamment de minimiser en associant de façon innovante divers moteurs, matériaux, membranes et entrainements.  

Une solution pour les encres et les bio-encres sensibles

Les pulsations provoquent des pics de pression brutaux et font augmenter l’énergie transférée à l’ensemble du système.  Dans le secteur de l’impression à jet d’encre, cette énergie combinée à une pression extrême peut endommager des encres sensibles qui contiennent par exemple des suspensions délicates de pigments ou qui réagissent à la chaleur, à la lumière ou à l’humidité.  Les pompes à faibles pulsations fonctionnent au cœur du système d’application de l’encre, en supprimant les variations extrêmes de pression, donc en réduisant la probabilité de dommages dus au cisaillement.  Le fonctionnement en douceur de la pompe limite la génération d’énergie et de chaleur supplémentaires dégagées par la cavitation, ce qui contribue à protéger les encres UV d’une polymérisation dans l’obscurité ou d’un séchage prématuré.  Un fonctionnement en douceur et de faibles pulsations sont extrêmement importants pour le secteur de la bio-impression 3D qui émerge actuellement.  Les bio-encres sensibles faites à partir de cellules vivantes risquent des dommages mécaniques si elles sont exposées aux chocs provoqués par des pics de pression extrêmes lorsque les pulsations ne sont pas maitrisées. 

Mieux pour les composants des équipements 

Les fabricants d’imprimantes à jet d’encre comptent sur les composants de leurs systèmes pour remplir les critères de qualité, de fiabilité et de durabilité dans ce secteur concurrentiel.  Le réseau complexe de tubes, filtres, systèmes de chauffage et de dégazage, clapets, têtes d’impression et régulateurs doit aussi disposer d’une pompe à faibles pulsations afin de réduire les vibrations du système, ainsi que les dommages que pourraient subir les composants fragiles.   

La solution innovante à faibles pulsations de KNF 

Les ingénieurs de KNF ont collaboré avec des spécialistes de l’impression à jet d’encre afin d’élaborer une technologie à base de pompe à faibles pulsations adaptée aux systèmes d’application d’encre.  Cette pompe, baptisée FP 400, possède cinq membranes qui fonctionnent de façon séquentielle selon un cycle continu.  Cette association de mouvements régule la pression et rend le pompage plus doux. 

L’autre caractéristique majeure de cette nouvelle pompe est son ajustement linéaire. Elle offre une linéarité exceptionnelle entre 10 et 100 % du débit nominal. 

La nouvelle FP 400 fournit un débit allant jusqu’à 5 l/min (selon la version), ce qui correspond au volume de recirculation requis par les imprimantes modernes qui peuvent contenir un grand nombre de têtes d’impression (jusqu’à 36) par barre-couleur.  

Ses faibles pulsations, associées aux options de matériaux disponibles pour une résistance aux produits chimiques et à l’abrasion, font de la pompe FP 400 une solution adaptée à une grande variété d’applications d’impression.  Les ingénieurs de KNF continuent d’innover dans le domaine des pompes afin d’en assurer le succès dans le secteur de l’impression à jet d’encre et de la bio-impression médicale en pleine évolution. 

Découvrez une petite vidéo qui vous montre comment la pompe FP 400 évite les pulsations, donc la formation de bulles dans les liquides qui y est associée : https://www.youtube.com/watch?v=wsKrQNmL2PM 

2019-08-09T14:07:25+00:008 août 2019|Jet d’encre|