Conçu pour sauver des vies

//Conçu pour sauver des vies

Conçu pour sauver des vies

Les pompes KNF aident les patients atteints de COVID-19 à retrouver leurs capacités respiratoires  

Les autorités nationales du monde entier ont ordonné des mesures visant à contenir la pandémie de COVID-19, mais ce n’est pas suffisant. Chaque jour, des milliers de personnes continuent d’être infectées. La conséquence est que les hôpitaux ont été soumis à une pression extrême afin de se préparer à une forte affluence de patients du coronavirus nécessitant des soins intensifs. Le nombre d’infections continue à augmenter, tout comme le besoin en équipements médicaux permettant de sauver des vies. 

Nos pompes font partie intégrante de plusieurs applications médicales. Découvrez dans cet article, comment les pompes KNF contribuent à la convalescence des patients atteints de COVID-19. 

Le cœur des respirateurs 

La détresse respiratoire est un des symptômes les plus redoutés du COVID-19. D’ici à ce qu’un vaccin ou une thérapie médicale soient mis au point, les respirateurs sont un traitement d’importance vitale pour les patients en état critique. Si leurs poumons sont atteints d’une inflammation aiguë due à l’infection, lorsqu’ils respirent, l’oxygène ne parvient plus à atteindre les petits passages d’air (alvéoles) présents dans les poumons. C’est à ce moment-là qu’ils deviennent tributaires d’un respirateur mécanique, dont le rôle est de forcer l’oxygène sous pression à pénétrer dans les passages des poumons. 

Nos pompes sont le composant principal de beaucoup de respirateurs, KNF est ainsi un fournisseur de première importance pour les fabricants de ces équipements. Notre pompe à membrane N838.0 à multi-têtes apporte un air comprimé propre aux patients ayant des difficultés respiratoires. Entraînée par un moteur BLDC à vitesse contrôlée, la pompe déplace l’air à travers un filtre, un accumulateur et un régulateur, afin de le nettoyer et de le préparer avant d’être apporté au patient.  

Afin de répondre aux besoins croissants des fabricants de respirateurs pendant la pandémie, nous avons augmenté la production de certains types de pompes jusqu’à dix fois la production habituelle. 

 

Aider les poumons à se remettre, grâce à une dialyse respiratoire 

L’apport en oxygène par un respirateur n’est pas suffisant lorsque des poumons gravement atteints ne sont plus capables de transférer l’oxygène dans la circulation sanguine du patient ou d’évacuer des niveaux mortellement dangereux de dioxyde de carbone. Lorsqu’il n’est pas possible de maintenir les niveaux d’oxygène, les docteurs peuvent envisager des mesures supplémentaires, comme un retrait « Extracorporeal CO2 » (ECCO2R), afin de sauver la vie du patient.  

ECCO2R est une forme de dialyse respiratoire consistant à retirer le sang des veines du patient et à le faire passer dans un poumon artificiel externe servant à extraire le dioxyde de carbone, et à introduire de l’oxygène directement dans le sang avant de le renvoyer dans le corps du patient. Cela donne aux poumons la possibilité de récupérer, tout en évitant de procéder à une ventilation protectrice ou à une intubation. ECCO2R est également utilisé lorsque l’on retire le respirateur des patients. En effet il aide leurs poumons à regagner de la force sans aide extérieure.  

Notre micro pompe NMP850.0 à multi-têtes contribue à ces systèmes en aspirant l’oxygène à travers les membranes d’échange et les filtres hydrophobes, assurant au sang un apport sûr et propre en oxygène. 

 

Fournir des échantillons respiratoires pour la capnographie 

Pour les patients inconscients ou incapables de s’exprimer en raison de graves difficultés respiratoires, les équipes médicales s’appuient sur les équipements médicaux pour connaître leur état de santé. Chez les patients sévèrement atteints de COVID-19, il est crucial de surveiller leur respiration afin d’établir un diagnostic quant à leur fonction pulmonaire.  

La capnographie est un outil de surveillance utilisé en anesthésie ou dans les soins intensifs. Elle fournit des informations sur la concentration ou la pression partielle du dioxyde de carbone expiré (CO2) dans les gaz respiratoires. Cela permet aux équipes médicales d’analyser les performances des poumons d’un patient et de prendre si nécessaire les mesures permettant de lui sauver la vie. Afin d’analyser la respiration, un échantillon de flux latéral est extrait de l’air expiré du circuit respiratoire ou du respirateur du patient. Cela nécessite une source de vide compacte et étanche.  

Les pompes à membrane KNF sont fréquemment utilisées pour extraire cet échantillon et le transférer, à travers un tube, à un capteur situé dans un contrôleur à distance. Les pompes à membrane KNF utilisées dans la surveillance en capnographie font partie des gammes NMP03 à NMP015, et utilisent un BLDC à vitesse contrôlée. En savoir plus sur nos pompes ici. 

 

Comment pouvons-nous vous aider ? 

Les équipements médicaux peuvent contribuer à sauver la vie des patients de COVID-19.  Des composants propres, fiables et performants sont indispensables pour assurer le meilleur traitement possible. Chez KNF, nous comprenons et anticipons les besoins de nos clients travaillant dans le secteur médical. 

Toutes les pompes à membrane KNF fonctionnent sans huile pour un transfert de fluide pur, sont étanches, hautement performantes et peuvent être personnalisées. Elles sont disponibles avec des options sur mesure, afin de répondre aux besoins spécifiques relatifs à la taille, au moteur, au voltage, à la résistance chimique, à la sécurité, aux vibrations, aux bruits et à la résistance thermique. Contactez nos experts KNF afin de discuter de vos besoins.

2020-06-22T14:13:14+00:0014 mai 2020|Médical|